Comment immigrer au Québec ?

Conférence immigrer au Québec :

J’ai pu assister à la conférence « Immigrer au Québec » organisé par la CITIM. Ce sont des conférences qui ont lieu toute l’année, celle-ci était ciblée pour les travailleurs temporaires et les visiteurs en quête d’informations. Pour les Pvtistes, il en existe une autre que nous allons faire (on est plus dans cette catégorie).

Je recommande ce genre de conférence qui est très instructive et c’est aussi l’endroit où vous allez trouver les bonnes informations. Elle était réalisée par l’équipe A.L.M.A international qui est spécialisé dans recherche et l’obtention des papiers pour les pilotes. Vous n’êtes pas pilotes ? Ne vous inquiétez pas, la conférence était dans le but d’expliquer les possibilités dans leur globalité.

Pour immigrer au Québec, il faut tenir compte de la politique des gouvernements du pays du Canada, mais aussi à celui de son voisin les Etats-Unis. Les lois changent souvent et le conseil qui nous a été donné est de se renseigner à la source :

  • Le site du CIC
  • Le site du MIDI
  • Les communiqués de presse.

Je vais quand même tenter de résumer la conférence, prenez en considération la date de publication de l’article et aussi que je ne suis pas avocate en immigration. La conférence était spécialisée pour immigrer au Québec et elle décrit une vue d’ensemble.

Dans la salle, tout le monde avait un parcours particulier, une origine différente, un permis spécifique, un problème spécifique. Et si dans votre parcours vous avez besoin d’aide, alors n’hésitez pas à contacter un organisme qui vous donnera les pistes pour vous en sortir.

Surtout ne partez pas sans avoir vu toutes les possibilités et les démarches. Se préparer à l’avance est le meilleur moyen de réussir.

 


On peut considérer qu’il y a trois statuts :

  1. Résidence Permanente.

  2. Résidence Temporaire.

  3. Autres Statuts.


1. Résidence Permanente :

1.1 Définition : 

« Un résident permanent est une personne qui a obtenu le statut de résident permanent en immigrant au Canada, mais qui n’est pas encore citoyen canadien. Les résidents permanents sont citoyens d’autres pays. »

Etre résident permanent permet de vivre et de travailler partout au Canada. Il y a une obligation de résidence de au moins 2 années au cours d’une période de 5 ans. Attention si vous résidez plus longtemps à l’étranger vous pouvez perdre cette résidence par une décision officiel.

1.2 Comment devenir résident permanent pour le territoire du Québec :
  • Programme régulier des travailleurs qualifiés :

La demande régulière pour immigrer au Québec se fait à l’extérieur du Canada. Elle est limitée par un quota, une longue période d’attente et des critères spécifiques. Dans la conférence, on parlait de 4 ans et des dossiers qui ne sont pas encore traités. immigration-quebec.gouv.qc.ca

  • Programme de l’expérience Québécoise :

La demande de résidence permanente se fait sur le territoire en passant par ce programme. Vous devez justifier de 12 mois de travail à temps plein dans un travail qualifié (Classification nationale des professions (CNP) O, A et B). Il n’ y a pas de limite de quota. immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr/informations/peq/



Processus :

Il est en deux parties :

1. Après votre demande dans l’un des deux programmes (régulier ou PEQ) vous recevez votre CSQ (Certificat de sélection du Québec).

2. Vous demandez la résidence permanente auprès du gouvernement du Canada.

L’avantage du programme de l’expérience Québécoise est le temps de l’obtention de la résidence permanente. Le CSQ peut être reçu en 4 semaines après la demande. L’attente pour la résidence permanente au niveau fédéral dure 1 ans pour l’instant.

Le CSQ ne donne droit à aucun visa de travail, pendant tout le temps de vos démarches, vous devez avoir un visa de travail temporaire pour travailler sur le territoire. Mais le CSQ permet une dispense d’une étude d’impact sur le marché du travail (EIMT).



1.3 Comment devenir résident permanent pour le Canada Anglais : 
  • Le programme entrée Express.
  • La catégorie de l’expérience Canadienne.
  • Le programme des provinces.

Plusieurs programmes donc sont possibles. L’entrée Express est certainement le plus rapide, environ 6 mois pour avoir sa résidence (basé sur des critères spécifiques). Il est réservé au Canada anglais et vous ne pouvez pas travailler au Québec pendant 4 ans.

Passerelle pour la citoyenneté Canadienne :

« Le demandeur doit être présent au Canada pendant au moins trois des cinq ans qui ont précédé la date de sa demande. »

« Pour chaque jour où le demandeur est effectivement présent au Canada à titre de résident temporaire ou de personne protégée, avant de devenir résident permanent, est compté un demi-jour, pour un maximum de 365 jours. »

Les changements au niveau de la citoyenneté à voir ici :

https://www.canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/nouvelles/2017/06/sanction_royale_accordeeauprojetdeloic-6.html

2. Résidence temporaire :

2.1 Définition : 

« Un résident temporaire est un ressortissant étranger qui est autorisé à être présent sur le territoire canadien pour une période limitée et qui quittera le territoire à l’expiration de son statut, à moins que ce statut soit prolongé ou qu’il acquière un autre statut. »  thesaurus.gouv.qc.ca

Il y a plusieurs visas pour être un résident temporaire, les plus connus :

2.2 Visa temporaires pour les -35 ans :
  • PVT (Permis Vacances Travail)
  • PJP (Permis jeune professionnel)

Pour les Français, on ne peut avoir qu’une fois le PVT et le PJP. Tous deux dure 24 mois. Mais ils ne sont plus cumulables. Le PVT est par tirage au sort, le PJP est limité par un quota et une offre d’emploi qui correspond à votre CV.

Passerelle pour la résidence permanente:

Comme les deux permis durent désormais deux ans, vous avez le temps de faire la démarche pour la résidence permanente en passant par le programme de l’Expérience Québécoise. Si il y a des délais et que le temps vous manque, vous pouvez demander le permis de travail relié à un employeur le A-75.

 2.3 Visa temporaires pour tous :
  • Permis Etudiant

Le permis étudiant permet d’étudier ou de reprendre ses études, comme des cours d’adultes qui sont données le soir. Il vous permet aussi de travailler pendant 20H en dehors du campus et à temps plein pendant les vacances. Il y a des formations professionnalisantes comme les DEP qui durent 17 mois.

Passerelle pour un permis de travail et la résidence permanente :

A la fin de vos études, vous pouvez demander un permis post diplôme, plusieurs critères pour être admissible : http://www.cic.gc.ca/

La durée de ce permis est en fonction de la durée de vos études et il est ouvert, c’est à dire relier à aucun employeur. Une fois 12 mois de travail dans un emploi qualifié, vous pouvez faire la démarche pour la résidence permanente avec le programme de l’expérience Québécoise.

 

  • Permis de conjoint de fait ouvert :

Si vous avez un permis temporaire, vous pouvez partir en couple avec votre partenaire si vous obtenez un travail qualifié (Classification nationale des professions (CNP) O, A et B) avec un contrat de plus de 6 mois et avec attestation nécessaire de l’employeur. Votre conjoint aura ainsi un permis de travail ouvert. Mon expérience : PVT + Permis Conjoint de fait.

Passerelle pour la résidence permanente :

Le conjoint devra s’attacher à vos démarches pour la résidence permanente, il ne pourra pas le faire de son côté. A moins qu’il se détache et trouve un permis temporaire propre.

 

  • Permis de travail relié à un employeur :

Il en existe plusieurs en fonction des domaines d’activités spécialisées, on le retrouve dans le cinéma par exemple. Ce sont souvent les grosses entreprises qui utilisent ces permis.

Passerelle pour la résidence permanente :

En fonction du temps passer avec l’entreprise, vous avez accès au programme de l’expérience Québécoise.

 

3. Autres Statuts.

Réfugié, demandeur d’asile, statuts dans l’illégalité. Des aides sont apportés pour immigrer grâce aux organismes pour répondre aux situations d’urgences.

 

Conclusion :

Vous vous y retrouvez ? Et c’est encore plus compliqué si on rentre dans les détails. Les professionnels vous donneront une vraie stratégie pour immigrer selon votre cas particulier.

Je suis partie la première année en Université puis j’ai fais un post-diplôme. Mais je pense que je me suis trompé dans mes choix. J’étais définitivement mal préparé. Mes études (que j’ai adorées) ne m’ont pas laissé le temps de travailler à coté vu le travail à fournir pour suivre les cours. Je n’ai pas pu trouver un travail qualifié après mes études, et je ne rentrais pas dans les critères de l’expérience Québécoise. Il m’aurait manqué de temps si je voulais rester… Une meilleure compréhension m’aurait bien aidé.

Merci pour votre lecture, j’espère que cela vous aidera. Tu en ou dans tes démarches ? Est-ce que tu as du voir un avocat ?

A bientôt et bonne démarche !

Abonne-toi pour qu'on reste en contact !
I agree to have my personal information transfered to MailChimp ( more information )
Si cet article t’a plu alors reçois 1 fois par mois les derniers articles du blog. Je partage les ressources nécessaires pour s’installer au Canada, les découvertes ainsi que mes expériences personnelles. A bientôt !
Ton adresse ne sera ni partagée, ni vendue à un tiers.

Partager !

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top